Quand une start up drômoise accompagne le maintien en santé des plus fragiles en cette période difficile.

Quand une start up drômoise accompagne le maintien en santé des plus fragiles en cette période difficile.

L’Atelier INAWA est une start up à vocation sociale et santé présente à Ivry sur Seine (94) qui a intégré en 2019 la Pépinière de la CCI de la Drôme à Rovaltain (26). Franck et Alain ont développé une selle articulée positionnée sur un vélo fixe ergonomique qui augmente lors du pédalage la mobilité du bassin des personnes âgées, l’équilibre, prévient le risque de chute et augmente ainsi la qualité de vie.

Les bénéfices fonctionnels observés (voir étude EXAPAD) : une amélioration de 30% de la vitesse de marche en 6 semaines (reconnu comme un indicateur de fragilité clef en gérontologie) et reconnu comme corrélé à l’espérance de vie en bonne santé (selon étude Gait speed JAMA 2011).

Depuis leur création, ce sont plus de 2500 seniors sur plus de 30 lieux de pratique en région Ile de France et Auvergne Rhône-Alpes qui ont participé aux parcours d’activité physique spécifiques développés autour du pédalage sur cette selle innovante et pour lesquels un bilan personnel a été établi.

En janvier de cette année, leur solution globale est prête à être déployée en proposant :
  • La vente de vélos ergonomiques avec adaptateur pour la selle Inawa
  • Une formule d’abonnement intégrant la location de la selle, un support pour l’organisation de parcours collectifs et une application numérique dédiée à la gestion de l’activité
  • Une formation aux soignants, ostéopathes, kinés, Enseignants en Activité Physique Adaptée, etc… à l’utilisation et l’encadrement de parcours d’activité physique
Inawa- credit photo jean delmarty Mi-mars, lorsque le confinement a été annoncé, ce sont plus de 30 ateliers régionaux qui ont été annulés. Inawa, qui touche directement les publics les plus faibles, et ceux qui ont le plus besoin de mobilité, a été stoppé net : plus de démonstration, plus de formation.

En même temps, Inawa recevait les derniers résultats de l’étude INSERM, validant l’impact significatif de la selle Inawa sur la mobilité de hanche et du bassin ; confortant ainsi les résultats de toutes les études menées depuis 2015.

« Nous avons dû repenser totalement notre modèle et notre offre. Nous étions concentrés sur une offre globale, totale, avec beaucoup d’accompagnement en présentiel, un déploiement régional… et nous voilà stoppés net alors même qu’une période critique pour les personnes vulnérables, seniors ou atteint de maladie chronique s’annonce. Car la perte de mobilité est critique… quelle que soit la durée de confinement. C’est aussi au-post confinement que nous avons d’abord pensé ! » nous confie Alain Betrancourt.

Une offre nationale, qui leur était inenvisageable auparavant, s’est transformé en nécessité.

Suggéré par le LabSanté IDF et l'ARS IDF, ils ont adapté leur offre afin de permettre aux personnes confinées en établissement de pouvoir continuer à pratiquer une activité physique de manière individualisée pour la prévention des chutes, le maintien de l'autonomie et de l'équilibre. Il a fallu mettre en place un dispositif allégé qui respecte les consignes sanitaires essentielles en cette période difficile et ce, sans intervention de personnel extérieur.

Leurs solutions innovantes sont le fruit de plus de 4 années de terrain auprès des séniors et de plusieurs brevets. Leur efficacité est prouvée par plusieurs études scientifiques indépendantes dont la dernière réalisée par l'INSERM date de Mars 2020

Alain insiste : « du confinement est né pour nous une nouvelle innovation d’offre, mais surtout, a renforcé notre mission et notre raison d’être : favoriser l’espérance de vie en bonne santé ».

Pour en savoir plus, voici une vidéo : https://youtu.be/EfB6v9o1dIU

Le lien vers le site : https://inawa.info

N’hésitez pas à contacter INAWA ici :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

09 70 75 92 78

Agenda et actus de la Pépinière : suivez nous !

Retrouvez les actualités économiques du territoire, et nottement celles de la pépinière !

Suivez nous sur les reseaux sociaux et l'OPEN AGENDA

bandeau FB

Lire la suite...

Karim Chibane, membre du comité de la Pépinière

En quoi consiste le rôle du directeur du transfert technologies ?

C’est aller à la rencontre des entreprises de la région, à Valence, Grenoble et ailleurs, être le plus souvent à l’extérieur, travailler avec des partenaires (clusters, pôles de compétitivité, collectivités locales etc…) Je suis un animateur d’équipe et de réseaux.

Etant au cœur des problématiques entrepreneuriales, j’écoute les signaux faibles qui soulèvent des enjeux de R&D. Puis avec Esisar, le laboratoire LCIS, l’APDISAR, nous mettons en œuvre des solutions pour avancer sur ces problématiques. Nous sommes plus d’une centaine de personnes à travailler à l’Esisar, au LCIS et à l’APDISAR (Association pour la promotion et le développement Esisar). Nous avons la volonté de professionnaliser nos formations et de développer la recherche, le transfert de technologies.

Notre objectif N°1 : Une collaboration gagnant-gagnant avec les Startup, les TPE/PME régionales principalement.

Karim ChibaneQu’est-ce qui vous anime Karim ?

J’ai fait une partie de mes études en Algérie, j’ai eu la possibilité de venir faire un doctorat à Grenoble. Je suis arrivé à 21 ans et je n’en suis plus partit. Ce n’était pas facile de se lancer dans l’inconnu. Je pourrais faire un parallèle avec un défi entrepreneurial. Il faut sans cesse se mobiliser intellectuellement, se challenger, toujours faire face à la difficulté. Il y a beaucoup de compétences à mobiliser pour réussir, il faut savoir gérer la complexité et mobiliser de l’énergie. Mes motivations passent par les projets technologiques et par extension, aider et faire gagner du temps à des porteurs de projets. J’aime apporter mon expérience, faire du réseau, mettre des gens en relation.

Et quel est votre lien avec la Pépinière d’entreprises de la CCI ?

J’utilise mon expérience, mes liens avec les incubateurs, les pépinières… Je travaille avec les SATT, la BPI, le tarmac… J’essaie d’avoir un regard bienveillant sur les projets et d’évaluer le niveau de risque en alertant sur les points de vigilance. Cette Pépinière est un lieu qui a beaucoup d’atouts, des locaux très agréables et surtout une belle diversité. Je me méfie de l’entre soi et une pépinière généraliste est source de richesse. Ce serait formidable d’attirer des Aixois, des Grenoblois, des Lyonnais et pourquoi pas  des Parisiens dans cette belle Pépinière. Je suis prêt à me mobiliser dans ce sens !


Comment faites-vous pour évaluer la fiabilité d’un projet ?

J’ai été expert de la BPI pendant près de 10 ans,  nous avons affiné la manière d’évaluer les niveaux de risque inhérents aux projets… Et sincèrement il vient souvent du facteur humain.

Il faut être attentif, objectif dans le constat en ayant une grille de lecture la plus rationnelle possible. Dans la création d’entreprise, ce n’est pas forcement l’argent la difficulté, les problèmes d’argents sont faciles à repérer d’ailleurs. Parfois, il faut savoir renoncer et bifurquer et cela n’est pas simple à faire accepter.

Et votre actu ?

Nous allons accueillir 30 projets industriels à l’Esisar pour 2020 dons plus de 50 % sont accompagnés par le programme Easytech. Nous poursuivons le développement d’Esynov, la plateforme technologique et je me propose d’animer une formation sur le Pilotage de Projet R&D pour les Pépites !


Rejoignez nous dans la nouvelle Pépinière !

Nous y sommes enfin ! Rejoignez nous dans la nouvelle Pépinière ! Il reste encore quelques bureaux !
ou nous trouver

Nos Pépites vont beneficier de plus de 1000 m² de surface !

Lire la suite...

Le partenariat Pépinière REDA !

Le Réseau Entreprendre Drôme Ardêche est un locataire mais surtout un partenaire de la Pépinière !

Retrouvez ci-dessous l'interview de Patricia TRIPOTIN, Directrice du REDA.

Qu’est-ce qui vous anime au REDA ?

Ce sont d’abord des valeurs, des valeurs humaines fortes au service des entreprises. Tous nos membres sont bénévoles et accompagnent gracieusement les porteurs de projet, ils ont la conviction d’appartenir à une grande famille… c’est tout de même une grande communauté de 14 000 chefs d’entreprise  . Nous partageons et transmettons ces connaissances en toute humilité. Les principes de réciprocité, d’écoute, de confiance et aussi de challenge sont notre socle !

PTConcrètement, que faites-vous ?

Nous accompagnons les créateurs et repreneurs à devenir chef d’entreprise, tout en les conduisant vers la création d’emploi et la réussite professionnelle. Nos 140 chefs d’entreprise apportent  bénévolement un accompagnement humain par des conseils, un suivi d’expert, un partage de savoir-faire, et  ouvrent souvent leur réseau à nos lauréats….bref, une vraie entreaide entre entrepreneurs avec des méthode d’entreprise !

Nous apportons aussi un accompagnement financier par des prêts d’honneurs entre 15 et 50 000 euros.

Notre devise : « Pour créer des emplois, créons des employeurs ! » Notre volonté est de faire émerger les PME de demain qui vont créer des emplois durables demain !

En Drôme - Ardèche, depuis 1986, plus de 1 850 emplois ont été créés ou sauvegardés, 235 lauréats accompagnés, 5 millions d’euros de prêts accordés et nous avons 85% de taux de pérennité à 5 ans ! ça c’est du concret !

Qu’est-ce qui vous rapproche avec la Pépinière de la CCI ?

Le très bon taux de pérennité ! Plus sérieusement, la Pépinière de la CCI s’investit et se mobilise pour l’économie du territoire, tout comme nous. Grâce à elle nous sommes au cœur des échanges. Nous sommes facilement accessibles et nous évoluons dans un environnement dynamique et riche. Nous gagnons en visibilité, nos complémentarités de missions nous poussent vers le haut pour mieux servir l’écosystème et s’ouvrir.

Quelle est votre actualité ?

En 2019, nous voulons être encore plus près des porteurs de projets. Nous avons étendu notre territoire grâce à l’ouverture d’une antenne à Montélimar pour rayonner sur le Sud de nos 2 départements, mais aussi grâce à des partenariats renforcés avec les agglomérations, communautés de communes… Nous souhaitons également nous ouvrir aux étudiants, futurs entrepreneurs eux aussi.

Nous organisons le 14 novembre à la CCI de la Drôme une conférence sur la gouvernance des PME, animée par APIA, puis le 5 décembre, comme chaque mois, nous avons RDV avec un chef d’entreprise du réseau, pour nous faire partager ses pratiques autour de la RSE, …

Et nous préparons un évènement justement avec la Pépinière d’entreprises en 2020 !